Infinite Piazzolla

La BCUL vous convie au concert Infinite Piazzolla par le Quinteto del Fuego, le dimanche 30 août, à 17h, au corps central du Palais de Rumine.

Stéphane Chapuis a réuni dans son Quinteto del Fuego des musiciens exceptionnels, dont le premier violon de l’OSR, pour faire vibrer avec passion l’art puissant d’Astor Piazzolla.

Né à Buenos Aires, Astor Piazzolla grandit à New-York où il découvre le bandonéon à l’âge de 8 ans et la riche scène musicale de l’époque, passant de Bach à Bartok, du jazz au Klezmer. De retour dans sa ville natale à 16 ans, le tango traditionnel le frustre et, dans les années 50, il se met à écrire sa propre musique : le Nuevo Tango. Ses compositions insufflent une émancipation totale au genre où se mêlent éléments de jazz, contrepoints complexes tirés de la musique classique et mélodies au lyrisme déchirant. Astor Piazzolla connaît un succès légendaire avec son Nuevo Tango, créant un répertoire renouvelé, à la croisée du savant et du populaire.

Le Quinteto del Fuego est composé de Stéphane Chapuis (bandonéon), Irina Kalina Goudeva (contrebasse), Lionel Monnet (piano), Svetlin Roussev (violon) et George Vassilev (guitare).

Etincelles (Incardona)

A l’occasion du dernier volet de notre série Etincelles, la BCUL vous convie à une lecture matinale de Chaleur de Joseph Incardona par Opus 89 Collectif, le 20 août, à 7h et 9h, au jardin sud du Palais de Rumine.

La Finlande : ses forêts, ses lacs, ses blondes sculpturales… et son Championnat du Monde de Sauna.

Chaque année, des concurrents viennent de l’Europe entière pour s’enfermer dans des cabines chauffées à 110°. Le dernier qui sort a gagné.

Les plus acclamés sont Niko et Igor : le multiple vainqueur et son perpétuel challenger, la star du porno finlandais et l’ancien militaire russe. Opposition de style, de caractère, mais la même volonté de vaincre.

Opus 89 Collectif sera ici incarné par Patric Reves.

Etincelles (Kramer)

A l’occasion du quatrième volet de notre série Etincelles, la BCUL vous convie à une lecture matinale de L’implacable brutalité du réveil de Pascale Kramer par Opus 89 Collectif, le 13 août, à 7h et 9h, au jardin sud du Palais de Rumine.

C’est l’été : le ciel californien est éclatant, on entend bourdonner les climatiseurs dans la résidence où Alissa, Richard et leur bébé Una viennent d’emménager. Laissée seule avec sa fille dont la totale dépendance l’émeut et l’accable, Alissa sombre inexorablement dans le doute. Mais le moment du choix est passé. Il n’y a pas de retour en arrière possible désormais.

Opus 89 Collectif sera ici formé de Joséphine de Weck et d’Anouk Werro.

Etincelles (Walser)

A l’occasion du troisième volet de notre série Etincelles, la BCUL vous convie à une lecture matinale de La promenade de Robert Walser par Opus 89 Collectif, le 23 juillet, à 7h et 9h, au jardin sud du Palais de Rumine.

Pris d’une envie de déambuler, le narrateur de La promenade se lance un matin à l’assaut des rues de sa ville. Il croise sur sa route toute une série de personnages, humains et non humains, dont il dresse le savoureux portrait.

Dans ce texte entraînant, qui fait l’éloge du quotidien et des petites choses, Robert Walser présente la marche comme un élément essentiel de la création.

Opus 89 Collectif sera ici incarné par Joséphine de Weck.

Etincelles (Tappy)

A l’occasion du second volet de notre série Etincelles, la BCUL vous convie à une lecture matinale de Hangars de José-Flore Tappy par Opus 89 Collectif, le 16 juillet, à 7h et 9h, au jardin sud du Palais de Rumine.

Quelques mots tracés sur une page et le décor est planté. On sent le paysage, on visualise les lieux où commence le récit. Deux êtres qui s’aiment et se désirent, se séparent. Dans la nuit, il la quitte. Saisi face à cette écriture sobre et lumineuse, on se réjouit d’entendre ces poèmes lus à voix haute.

Le sixième recueil de José-Flore Tappy, Hangars, couronné en 2007 par le Prix Schiller est réédité aujourd’hui en poche par les éditions Zoé.

Opus 89 Collectif sera ici formé de Joséphine de Weck et de Patric Reves.

Etincelles (Rivaz)

A l’occasion du premier volet de notre série Etincelles, la BCUL a le plaisir de vous convier à une lecture matinale de La paix des ruches d’Alice Rivaz par Opus 89 Collectif, le 9 juillet, à 7h et 9h, au jardin sud du Palais de Rumine.

Roman novateur et audacieux, Alice Rivaz affirme dans ce troisième livre ses convictions féministes. Publié en 1947, un an avant Le Deuxième Sexe de Simone de Beauvoir, l’auteure ouvre la réflexion sur des sujets qui n’avaient jamais été aussi clairement abordés. Construit autour d’une intrigue congrue – Jeanne se rend compte qu’elle n’aime plus son mari – elle confie à son journal ses réflexions sur la condition féminine, soumise au piège du mariage, s’inquiète de la guerre à venir et raconte sa vie intérieure et ses rêves face aux hommes. Ces êtres qui, « en dehors de l’amour », représente « une autre humanité ».

 

Opus 89 Collectif sera ici incarné par Joséphine de Weck.

Poèmes de la veille

Quatorze chants pour passer le temps, un temps obscur et indécis, et traverser la nuit jusqu’au lendemain où tout, peut-être, basculera.

 

Interprétés en solo à la guitare baryton fretless et voix, les Poèmes de la veille résonnent comme de vieilles chansons qui parlent d’aujourd’hui : un voyage onirique et sensible dans la crue réalité.

 

Lucioles dans la nuit

Savez-vous qu’à deux pas de chez vous un monde enchanteur et magique vous attend au moment de l’équinoxe ? A l’heure où la pollution lumineuse nous prive souvent des beautés de la nuit, les sous-bois du parc Bourget se transforment en salle de bal naturelle et féerique. Nous vous invitons à l’observation des lucioles lors de deux soirées exceptionnelles.

Réintroduites à Lausanne et Zurich à la fin des années 30, les lucioles y reviennent chaque année pour leur parade amoureuse, ballet phosphorescent d’autant plus précieux qu’il est fragile et éphémère.
Stéphanie Chouleur, formée en gestion de la nature, présentera la « lucida italica » – un coléoptère aux ailes antérieures bombées pour le mâle et à l’apparence de larve cuirassée pour la femelle – et son incroyable pouvoir de bioluminescence. A la tombée de la nuit, lorsque le spectacle commence, rien de plus ressourçant que de déambuler en silence dans cette danse merveilleuse.

Entrée libre, sur inscription à manifestations@bcu.unil.ch
Parc Bourget (En cas de pluie, la sortie est reportée)